top of page
Rechercher
  • 100ansscoutsremire

Le témoignage de Jacques Guimbert, président d'honneur des "100 ans de scoutisme à Remiremont"


Pour écouter le témoignage du président d'honneur de notre association "100 ans de scoutisme à Remiremont", Jacques Guimbert, cliquez sur le bouton

"Interviews et témoignages" de la barre de commande de la page d'accueil.


Le témoignage de Jacques Guimbert,

ancien scout à la 1ère de Remiremont de 1945 à 1962


"Nous avons rejoint, avec mon ami André Doridant, les Scouts de France de la 1ère Remiremont, groupe St Romaric, car nos parents étaient séduits par la haute valeur éducative du scoutisme.

Rentré dans la patrouille du Loup à l’âge de 13 ans, ayant sauté la case des Louveteaux, j’ai pu découvrir surtout la vie d’ équipe, la vie au grand air, le partage dans toutes nos activités scoutes : cuisine, marches, orientation, préparation à la promesse scoute et aux nombreux brevets, sans oublier notre premier camp au fort de St Antoine près du lac St Point dans le Jura : 15 jours sous la tente, les feux de camp, la messe au camp, etc.

Notre chef de troupe de l’époque s’appelait Georges Duc, et ses assistants Marcel Mathieu et Pierre Mangold. Quelle découverte, cette vie près de la nature, la mise en œuvre de la loi scoute et les joies de la camaraderie.

1947 fut une année de rêve pour mon deuxième camp d’été dans notre équipe de Loups. Jacques Grandmougin était le chef de patrouille, Michel Ferry le sous-chef de patrouille, et les patrouillards s’appelaient Rodhain, Dekyper, Loubie, Pierre Girot, Wary… Ce fut extraordinaire pour nous, enfants de la guerre, de vivre cet évènement mondial, le « Jamboree de la Paix » où 50 000 jeunes scouts se retrouvaient à Moisson près de Paris. Ce fut pour nous une révélation de voir cette immense fraternité dans le scoutisme international. Ayant savouré tous ces nouveaux instants de vie, la méthode Baden Powell me fortifia pour aller dans cette aventure scoute.

Je pris donc le temps de rendre à ce scoutisme ce qu’il m’avait apporté en m’engageant comme responsable dans la troupe de Scouts de France de Remiremont. J’ai été chef de patrouille pendant 2 ans, assistant au chef de troupe, devenant enfin chef de la troupe de la 1ère Remiremont pendant une dizaine d’années.

Nombreux camps dans cette France que nous découvrons : 2 camps de regroupement des patrouilles libres de Lorraine, grands travaux dans la ville : fabrication d’un abribus place des travailleurs, nettoyage et mise en peinture des bancs de la ville, entretien des sentiers de randonnée, tout cela le jour de l’opération St-Georges-Utile.

Construction de la grande base de Ste-Anne sous la direction de Jacques Odille et d’André Pierrat qui reprennent les reines du scoutisme romarimontain, en mettant en route les nouvelles structures du scoutisme catholique de France, apportant ainsi un sang neuf à notre mouvement (création des pionniers et des rangers).

Après une bonne vingtaine d’années au sein de cette association, je la quittais en gardant en moi cet idéal de vie qui est de plus en plus utile et d’actualité au sein de notre société en perte de repères.

Gardons en mémoire la pensée de Baden Powell : « Le scoutisme est une fraternité qui concrètement, ne tient aucun compte des différences de classes sociales, de religions, de nationalités ou de races, grâce à l’esprit indéfinissable dont il est pénétré, celui du « gentilhomme de Dieu. » »

28 vues0 commentaire

Nous contacter

bottom of page